This is the story of Two sisters, feathers, a doll and a bonnet ...


Christmas was almost there, more than two nights to wait, and Santa would come and drop their gifts.


They did not ask much ... a few toys yes, of course, but they really only wanted one thing: to be able to snuggle up again in the soft, warm and reassuring arms of their mum.


She had been swept away by the disease the previous year. And although their father did everything possible to give them the best, nothing could replace their mother.


In the evening, they had settled in front of the fireplace, on a soft carpet, they had made a tent, just as they used to do with their mum on Christmas Eve.

They stretched out there, listening to the magical stories their mothers told them.

It is their father who since told these stories, wishing to keep intact the precious memory of his moments.


Sleep gained them and they all ended up drowsing, there, warm, nestled against each other.


The snow fell outside, Santa was no longer far away, when suddenly the flakes turned into feathers. A soft and warm rain filled the sky.


A sparkling light invaded the room, and a soothing warmth enveloped them.


Then bells were heard, and the soft light disappeared, leaving behind it two bundles. Two parcels nicely wrapped in string, and each surmounted by a feather.


Santa noiselessly entered, his movements light and sure. He found in a plate, on the table ready for the sofa, the cookies they had prepared for him, accompanied by a glass of milk. He crunched in a cookie, put two in his pocket and drank the big glass of milk in one go.

Then he went to lay the gifts at the foot of the fir tree as usual. But he was surprised to find two gifts there. He put down the packages and left quietly.


The bells sound off.


In the morning, the two sisters discovered the plate and the glass of empty milk, then they saw their gifts at the foot of the fir tree. There was all they had asked for, and so much more: a doll for Emma, ​​she resembled her so much, was mistaken ; she was dressed in a soft white fur. Clasping her against her, for a moment, she felt the fragrance of her mother.


For Anna it was a cap, she slipped on it without even waiting, she closed her eyes and regained the comforting sensation she felt when she huddled in the arms of her mother.


This morning was magical, and they realized that that night, Santa was not the only one who came to visit them.


END


…………………………………………………………………………………………………………………………………………….



C'est l'histoire de deux soeurs, de plumes, d'une poupée et d'un bonnet...


Noël était presque là, plus que 2 nuits à attendre, et le père noël viendrait leur déposer leurs cadeaux.


Elles n’avaient pas demandé grand chose… quelques jouets, oui bien sûr, mais en vérité elles ne souhaitaient qu’une chose, une seule : pouvoir se blottir à nouveau dans les bras doux, chauds et rassurants de leur maman. 


Celle-ci avait été emportée par la maladie l’année précédente. et bien que leur père faisait tout son possible pour leur donner le meilleur, rien ne pourrait remplacer leur maman.


Le soir venu, elles s’étaient installées devant la cheminée, sur un tapis moëlleux, elles avaient fabriqué une tente, exactement comme elles avaient l’habitude de le faire avec leur maman la veille de Noël.


Elles s’allongeaient là, et écoutaient les histoires pleines de magie que leur maman leur racontait. 

C’est leur père qui depuis racontait ces histoires, souhaitant garder intacte le souvenir trop précieux de ses instants.


Le sommeil les gagna et ils finirent tous trois par s’assoupir, là, au chaud, blotties les uns contre les autre.


La neige tombait là dehors, le père Noël ne devait plus être bien loin, quand soudain, les flocons se transformèrent en plumes. Une pluie douce et chaude rempli le ciel. 


Une lumière étincelante envahi la pièce, et une chaleur apaisante les enveloppa.


Puis des grelots se firent entendre, et la douce lumière disparut laissant derrière elle deux paquets. Deux paquets joliment enrubannés de ficelle, et chacun surmonté d’une plume.


Le père Noël entra sans bruit, ses mouvements étaient légers et sûr. Il trouva dans une assiette, sur la table prêt du canapé, les cookies qu’elles lui avaient préparé, accompagné d’un verre de lait. Il croqua dans un cookie, en mis deux dans sa poche et bût d’une traite le grand verre de lait.

Puis il alla déposer les cadeaux aux pied du sapin comme à son habitude. Mais qu’elle fut sa surprise d’y trouver déjà deux cadeaux. Il posa ses paquets et parti sans bruit.


Les grelots retentirent au loin.


Au matin, les deux soeurs découvrirent l’assiette et le verre de lait vide, puis elles aperçurent leurs cadeaux au pied du sapin. Là était tout ce qu’elles avait demandé, et tellement plus encore : une poupée pour emma, elle lui ressemblait a s’y méprendre ; elle était vêtue d’une fourrure douce et blanche. En la serrant contre elle, l’espace d’un instant, elle senti le parfum de sa maman. 


Pour Anna c’était un bonnet, elle l’enfila sans même attendre, elle ferma les yeux et retrouva la sensation réconfortante qu’elle éprouvait quand elle se blottissait dans les bras de sa maman.


Ce matin fût magique et elle comprirent que cette nuit là, le père noêl n’était pas le seul à être venu leur rendre visite.


FIN